08 - Vam Lang, Mui Ne, Da Lat, Nha Trang, Quy Nhon, Hoi An

Alors voilà! Notre road trip en version deux roues est à présent bien entamé! Après Anh Binh, nous avons pris la direction de Vam Lang afin d’y prendre un bateau jusque Vung Tau et d’éviter de repasser par Saigon. Au final, nous n’avons pas forcément gagné de temps, nous en avons surement même perdu un peu mais nous avons économisé du pneu, de l’essence et une partie de la Highway 1 que nous verrons bien souvent par la suite. 

Arrivés donc à Vam Lang, au port, les gens nous dévisagent, viennent pour essayer de communiquer chacun leurs tours, parfois repartent morts de rire en se disant qu’on doit juste être perdus. On parvient à comprendre que le bateau ne partira pas avant le lendemain matin et qu’il va nous falloir trouver un endroit où dormir. Une dame qui se débrouille un peu en anglais nous dit qu’elle va nous montrer le seul hôtel du coin et nous voilà la suivant pendant bien 10 minutes en moto pendant qu’elle avance sur son vélo, très, très, très lentement. Une moto surplombée de deux touristes suivant un vélo à travers la ville ça éveille la curiosité de tout le monde aussi! 

Au final arrivés devant l’établissement, elle nous dit de la suivre jusque chez elle et qu’elle a un lit pour nous, alors on se dit, pourquoi pas, dormir chez l’habitant? On s’était dit que si l’occasion se présentait on le ferait! Nous repartons pour encore un bout de route jusque dans la campagne. Au milieu des champs, on tombe sur sa maison et effectivement, elle a apparemment l’habitude de dormir par terre et il y a un matelas inutilisé contre un mur dans une autre pièce. Alors elle nous installe! Elle nous montre ses cannes a pêches en bambous pour qu’on l’aide à choper du poisson, mais il n’y a rien qui morde dans son lac, elle nous donne de la canne à sucre à mâchouiller puis elle m’emmène voir ses copines pendant qu’elle dit à Aurel de suivre son mari et récupérer des filets de pêche je ne sais où. 

Le soir, le mari nous sort de la gnôle de riz et nous trinquons avec lui ainsi qu’avec le fils qui est venu nous rendre visite! Ils sortent tous ce qu’ils ont à manger, et nous sommes donc la, tous assis par terre à côté de la grande table qui ne sert définitivement à rien. Le fils veut absolument qu’on échangent nos numéros de téléphone alors qu’on a déjà beaucoup de difficultés à communiquer par les gestes, mais ils nous font bien rire ce soir-là. Le lendemain, nous lui donnons évidemment un peu d’argent pour son hospitalité et nous reprenons tôt la route car notre bateau nous attend. 

Quand on arrive au port, on se demande comment ils vont bien pouvoir foutre la moto dessus, mais apparemment leur passerelle de 20 cm de largeur leur suffit! Pas de souci! Le trajet commence calmement, les gens sont tous allongés, ils nous regardent au début avec de grands yeux encore, mais on s’adapte plutôt bien! A partir de la moitié du périple, d’énormes vagues nous font tanguer, on s’en prend plein la gueule, une jeune fille se met a vomir, une mamie vient s’assoir a côté de moi, je pense qu’elle ne se sent pas bien non plus, ou qu’elle a peur. Bref, on se demande si on va arriver entiers, puis finalement oui! Après le chaos on arrive à Vung Tau, sains et saufs. On redescend la moto qui a déjà bien rouillé et on part vers Mui Ne! 

C’est en arrivant que l’on découvre pour la première fois sur les côtes Vietnamiennes… La Russie…
Tout est écrit en russe! Des noms des hôtels jusqu’aux menus des restos, des gens nous abordent en russe dans la rue! On se trouve un super hôtel russe avec piscine spa et compagnie pour que dalle! Immense et vide! C’est un peu désarmant! La ville en elle même est plutôt jolie, même si les plages sont squattées par des hôtels. En tout cas, elle a de chouettes spots à visiter : des dunes blanches, des dunes rouges qui nous donnent l’impression d’être bien loin du Vietnam encore une fois, et puis la sources aux fées avec ses paysages magnifiques! Celle-ci porte bien son nom!
Les photos parleront mieux à ce sujet!

Nous y restons quelques jours, et partons vers Da Lat, une grosse et jolie ville dans les montagnes, et la région où l’on fait le vin vietnamien! Nous visitons sa gare art déco, sa magnifique crazy guesthouse qui a été élue l’un des 10 bâtiments les plus bizarres du monde! Et nous comprenons vite pourquoi! Complètement surréaliste!! Nous nous baignons sous des cascades en dehors de la ville, nous visitons un joli jardin zen après avoir pris le téléphérique qui part du centre.
La bas le temps est plus capricieux que ce qu’on a eu l’occasion de voir avant et nous sortons pour la première fois les ponchos en plastique. Sous la drache! Après avoir réparé la moto qui buggait (encore) nous remontons encore plus haut mais de retour vers la mer. 

Nha Trang, de retour en russie encore une fois, ils ont du prendre le contrôle des cotes petit à petit. Nha Trang donc pour une semaine d’arrêt cette fois, car on doit pour la énième fois faire réparer la moto, ainsi que déjà faire prolonger nos visas. Déjà un mois au Vietnam! Aurel mixe une fois sur la plage, dans un gros complexe luxueux, une autre fois dans un petit bar. La ville n’est pas plus intéressante que ça, trop grosse je pense. Ou alors on ne prend pas le temps de chercher à l’apprécier. Par contre, je tombe sur une galerie tenue par un photographe local où il vend ses clichés et c’est un vrai coup de coeur! Des noirs et blancs magnifiques! Il me dit que si je reviens peut être dans un an il m’aidera et me donnera des tuyaux! 

La suite c’est Life’s a Beach! Juste en dessous de Quy Nhon. Une petite communauté dans un minuscule village perdu en bord de mer. On y dort dans une maison dans les arbres, c’est génial! On mange tous ensemble le soir avec le bruit des vagues dans les oreilles. C’est en arrivant ici qu’Aurel s’est pris une vache en moto! Heureusement il n’a rien, la vache non plus (elle était vraiment vraiment énorme apparemment) par contre la moto a l’avant défoncé donc retour garage pour je ne sais combien de temps! Et surtout repos pour lui qui va avoir des séquelles dans les quelques jours à venir… 

Nouvelle étape! Hoi An! Jolie ville aux influences japonaises. De nombreuses très vieilles maisons à visiter, en bois spécial pour les bateaux afin qu’elles résistent aux inondations annuelles. C’est la ville des tailleurs! Tout le monde veut nous tailler des fringues, en soie la plupart du temps. On nous a montré un panier avec des vers à soie tranquillement en train de faire leur boulot, et expliqué comment avoir une soie grossière ou de plus en plus fine, selon le nombre de fois ou elle est bouillie.
La vieille ville est très jolie mais malheureusement transformée en parc à touristes. On paye à l’entrée de celle-ci un forfait pour faire 5 visites différentes de temples ou maison ancienne et ce n’est ni plus ni moins que des boutiques. Tout le monde a quelque chose à vendre. Même dans ce qu’on nous vend comme des musées. Le soir, les gens, les gamins sortent au bord de la rivière pour vendre des bougies et les gens s’ameutent autour d’une toute petite place pour jouer à un espèce de bingo sur fond de chants (japonais?) live. 

 Nous visitons aussi de magnifiques temples dans les grottes de la Marble Mountain à quelques kilomètres de la ville. Certains sont à peine éclairés avec des puits de lumière naturelle qui perce à travers la roche. Pour avoir suivi un gars tout en haut d’une grotte très très étroite à l’aide d’échelles, presque dans le noir, Bouddha m’a offert une bouteille d’eau, apparement. C’est cool de sa part! En général c’est eux qui offrent tout et n’importe quoi en offrande (enfin en attendant que les liquides s’évaporent et que les chiens bouffent ce qu’ils peuvent choper) de l’alcool, des clopes parfois.. On sait jamais! 

 Aujourd’hui, nous sommes à Hué, ancienne capitale impériale! Il a fait un temps pourri, la moto nous a encore lâché donc on a pas encore pu voir grand chose mais on ne devrait plus tarder à mettre le nez dehors pour voir comment ça s’annonce! 

 — with Noreal Aurelien in Hué, Vietnam

Using Format